Vide

Total : 0,00 €
François Bordes, essayiste, poète. IMEC Georges Orwell. Prix Charles Vildrac de la SGDL 2015

LE LOGIS DES PASSANTS DE PEU DE BIENS

poèmes. Broché, 80 p.
Collection:
Poésie
16,00 €

 

 Ce recueil de poèmes retrace les étapes d’une réconciliation. À l’origine se trouve l’expérience anéantissante du vide et de l’obscur, guidée par la lecture de Jean de la Croix et de maître Eckhart, de Bataille et de Cioran. Les premiers textes sont les traces laissées par un naufrage mystique, les témoins d’une expérience intérieure ravageuse. C’est à partir des tessons verbaux laissés par celle-ci que s’engage alors la reconquête des mots et du monde. Alors peut se clore « l’âge obscur ».

La quête de réconciliation prend ensuite la forme d’une eulogie retraçant le cheminement de marcheurs découvrant la beauté cabossée du monde. Travail de mémoire et déploiement des mots. Si l’expérience du vide n’est pas une solution, la recherche d’une langue permet de résister aux ombres et de déshumilier la parole.

 

 

François Bordes est né en 1973. Il vit et travaille à Paris. Membre des revues Fario et Phoenix, il participe régulièrement à Secousse et à La Revue des revues. Le Logis des passants de peu de biens est son premier recueil.

 

Ce recueil a reçu le Prix Charles Vildrac de la SGDL 2015